Haut de page

Saisir vos observations
L'espèce du mois

La Gallinule poule d'eau

On la trouve partout chez nous et en toute saison, avec son bec rouge et sa robe gris foncé.

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
L'espèce du mois

La Huppe fasciée

Upupa epops

 

 

La Huppe fasciée (Upupa epops) appartient à la famille des Upupidés, dans l’ordre des Bucerotiformes. Cette famille comprend un genre unique, le genre Upupa et 3 espèces. Son nom est issu de l’onomatopée latine upupa (prononcer oupoupa) dérivé de son chant.

  © Huppe fasciée

F. Gonod © LPO-IDF

 

Ordre : Bucérotiformes
Famille : upupidae
Genre : upupa
Espèce : Upupa epops

Un charme suranné

La Huppe fasciée est un splendide oiseau au plumage chamois orangé, dont la queue et les ailes sont bariolées de noir et de blanc. De la taille d’un merle elle parait beaucoup plus grande en vol. Lorsqu’elle est dressée sa crête érectile chamois, noire à son extrémité, lui confère un air de vieille dame élégante. Son bec effilé est légèrement arqué.

© Rachid H

Huppe fasciée © Rachid H.

Habitat

La Huppe fasciée affectionne les terrains meubles aux herbes rases, les bocages, les prairies, les cultures et les zones ouvertes partiellement boisées. Elle visite volontiers les jardins, parcs et vergers et peut même fréquenter la périphérie des villes et des villages.

Elle se nourrit principalement de vers et de larves d’insectes. Elle affectionne aussi les insectes adultes comme les coléoptères qu’elle assomme sur une pierre pour en arracher les élytres. Elle ne dédaigne pas les petits reptiles comme les lézards. Son bec fait office de pioche et de pincette pour lui permettre d'extraire ses proies au sol ou dans des anfractuosités rocheuses. La huppe trouve aussi certaines de ses proies dans les bouses qu'elle s'emploie à fouiller méthodiquement.

© JF. Magne

Huppe fasciée © JF. Magne / LPO-IDF

Discrète et originale

A terre, la Huppe fasciée est active, affairée. Dès qu’elle est en alerte, elle dresse brusquement sa huppe, tel un signal éclatant, qu’elle rabat rapidement cherchant refuge dans les arbres. L’originalité de son vol est l’un des traits les plus frappants de ce bel oiseau. Avec ses ailes arrondies, son vol onduleux et indécis assez près du sol, elle ressemble à un papillon géant. Bien que son vol puisse sembler lourd et peu agile, la huppe se révèle habile et acrobatique pour déjouer ses agresseurs. Elle est plutôt solitaire, assez discrète et silencieuse. Peu farouche, elle se tient néanmoins à bonne distance des observateurs humains.

© Rachid H

Huppe fasciée © Rachid H.

Le temps des amours

Dès son retour sur le territoire de nidification, le mâle signale sa présence par son chant. Celui-ci, très particulier, est un motif de trois syllabes (houpoupoup) ou rarement, deux ou quatre. C’est un bruit sourd de près mais perceptible de très loin. Si sa posture ailes et queue étalées ne suffit pas à décourager le rival, il n’hésite pas à l’affronter en un combat digne de celui des coqs.

© Rachid H.

Huppe fasciée © Rachid H.

C’est un oiseau cavicole. Toutes les cavités peuvent être occupées pour la nidification : arbres, murs, amas de pierres… Les oeufs reposent directement sur le fond de la cavité. La femelle pond 5 à 8 oeufs jaunes vert olive et couve 16 jours dès le premier oeuf. Durant cette période, elle est nourrie par le mâle qui continue le ravitaillement deux semaines après l’éclosion. Le nombre de jeunes prenant l’envol est relativement réduit.

© Martha de Jong Lantink

Huppe fasciée © Martha de Jong Lantink

Migration

La Huppe fasciée d’Europe hiverne principalement dans les savanes du sud du Sahara. En France, c'est un visiteur d’été, que l’on observe d’avril à Septembre.

Tendances et effectifs de population, en Europe, en France et en île-de-France
En Europe

La Huppe fasciée est une espèce des régions paléarctique, afro-tropicale et orientale. En Europe, la Huppe fasciée aimant soleil et sécheresse fréquente surtout le sud. Sa répartition s’étend au sud d’une ligne reliant la France à l’Estonie. Elle n’est abondante que dans les pays du pourtour méditerranéen et de la mer noire. La huppe passe la mauvaise saison en Afrique subsaharienne ou parfois dans les pays méditerranéens, voire de façon anecdotique en France, où quelques oiseaux sont observés annuellement. Le statut UICN de la Huppe fasciée au niveau européen est préoccupation mineure. Il semble qu’après une période de déclin dans les années 1990, attribué à l’intensification des pratiques agricoles et à l’usage massif de pesticides, la population européenne se stabilise voire même augmente depuis le début des années 2000.

En France

En France, l’espèce est bien présente au sud d’une ligne Rennes-Grenoble. Elle est nettement moins abondante dans le nord du pays. Après un déclin des effectifs observé de 1989 à 2001, la huppe se porte mieux aujourd’hui avec une lente progression de ses effectifs. Les chercheurs prédisent une augmentation en France dans les années à venir liée au réchauffement climatique. L’espèce est donc inscrite en préoccupation mineure sur la liste rouge des oiseaux nicheurs de France métropolitaine de 2016. Elle est protégée par l'arrêté du 29 octobre 2009.

En Île-de-France

Dans notre région, l’espèce est considérée comme nicheuse rare avec seulement 10 à 20 couples estimés en 2014. Elle n’est présente que dans la moitié sud-est. Son bastion est la forêt de Fontainebleau en Seine-et-Marne mais elle est aussi observée à Moisson et plus rarement en forêt de Rambouillet dans les Yvelines. La population semble globalement en augmentation. Son statut sur la liste rouge des oiseaux nicheurs d’île-de-France est d’ailleurs passé de “en danger critique d’extinction” en 2011 à “en danger” en 2018.

© Répartition

Carte de distribution de la Huppe fasciée (Upupa epops) en île de France (Atlas des oiseaux nicheurs d’Île de France 2009 2014). En rouge les nicheurs certains, en orange les nicheurs probables, en jaune les nicheurs possibles. La taille du point donne l'importance des effectifs.

Le saviez-vous ?

La Huppe fasciée est un oiseau dont le symbolisme très riche abrite des connotations diverses et contradictoires selon les époques et les régions : messager de l’amour, symbole de sagesse et d’intégrité, symboles liés au démon ou aux sorcières et aux mages; elle est liée à la force intérieure des artistes. Elle fut vénérée depuis l'Égypte antique avec la reine Saba.

Bibliographie

Ouvrages

  • Paul Géroudet, Limicoles, gangas et pigeons d'Europe, Ed. Delachaux et Nestlé 2008, p 82-94
  • Les oiseaux d'Ile de France,nidification, migration, hivernage (2013). Delachaux et Nestlé et Corif . Ed., p 170
  • Atlas des oiseaux nicheurs de l'Ile de France (2009 2014), Corif Ed., p 86
  • Nouvel Inventaire des Oiseaux de France, Delachaux et Nestlé Ed.,

Sites internet

Article de Monique Laporte